5ème titre de Championne de France Elites

« Se lever à sept heures et venir lancer à 10h45, ça pique un peu. Il faut compter cinq heures de réveil musculaire, il a fait chaud, il y a eu pas mal de petites complications, ils ont décalé d’une heure le concours. Il faut s’adapter, mais c’est pas simple. Mais l’important, c’était de gagner. Après il y a l’art et la manière, mais la manière ce sera à Doha pour les Championnats du monde. Pour l’essentiel, ma saison est très réussie, c’est pour ça que cette compétition fait un petit peu mal à la tête. Je pense que c’est surtout l’orgueil qui parle. »

 

Les commentaires sont fermés.