Alexandra Tavernier prépare les JO à Lannion

 Rencontre. La jeune lanceuse savoyarde a rejoint Gilles Dupray dans la capitale trégorroise.

La médaillée de bronze des Mondiaux de Pékin se prépare dans la perspective des JO. « Mon objectif, c’est les Jeux ! Je veux me donner les moyens de réussir, c’est pourquoi j’ai décidé de rejoindre Gilles, un entraîneur emblématique ».

Alexandra Tavernier (22 ans) explique les raisons de sa présence dans les Côtes-d’Armor aux côtés de Gilles Dupray qui a participé aux JO de 1996 et 2000 et qui détient toujours, depuis cette même année, le record de France (82 m 38). « La décision de suivre ses entraînements s’est très rapidement imposée l’été dernier », ajoute la native d’Annecy qui a découvert l’athlétisme toute jeune puis le lancer du marteau chez les cadettes. Alexandra Tavernier s’entraîne donc cinq matinées par semaine dans la cage de lancer du stade Jean Le Vaillant, avec un seul but : « Je me lève le matin et je me couche le soir avec une seule pensée, le 12 août avec les qualifications pour la finale qui aura lieu trois jours plus tard ».

_SK21658De son côté, Gilles Dupray, manager de l’équipe de France des lancers, apprécie sa jeune lanceuse : « Elle est très agréable à entraîner. Malgré son jeune âge, elle est très mature. Le soir, elle va faire une séance de musculation. Elle se filme et envoie la vidéo à son préparateur physique pour recevoir des conseils. Elle est très sérieuse et elle est très avance pour une lanceuse qui arrive à maturité généralement vers 27-28 ans

 Pour elle, c’est no limit ! On travaille essentiellement la qualité avec un jet de 2 marteaux. On va les chercher tout en discutant des bons et les moins bons points et on recommence une dizaine de fois. Cela ne sert à rien de balancer le marteau 50 fois sans se concentrer sur chaque jet ».

À court terme, le record de France de Manuela Montebrun (74 m 66 en 2005) ne devrait plus qu’être une formalité « mais ce n’est pas un objectif, juste une étape ! » Le 14 février dernier, Alexandra Tavernier a déjà réussi un jet intéressant (70 m 37) pour le début de saison lors du championnat interrégional Auvergne- Rhône-Alpes à Vénissieux. Ce 27 février, elle est devenue championne de France hiver à Toulouse avec un 2e jet aussi régulier (69 m 71). Prochain rendez-vous à la mi-mars avec la Coupe d’Europe hivernale des lancers à Arad en Roumanie.

article : sport athé

 

Les commentaires sont fermés.