Impressionnante Tavernier

Alexandra Tavernier a illuminé la journée des Bleus, en battant le record de France espoirs du lancer du marteau, ce matin, grâce à un jet à 74,39 m. Elle peut, plus que jamais, prétendre à une place sur le podium. Au triple saut, Benjamin Compaoré est aussi en finale, avec une performance à 16,82 m. Qualification aisées en demi-finales du 110 m haies pour les hurdleurs Pascal Martinot-Lagarde (13’’35), Garfield Darien (13’’43) et Dimitri Bascou (13’’29). Rénelle Lamote a dû, elle, plus batailler en séries du 800 m (2’00’’20). Seul engagé tricolore au cours de la deuxième session, Christophe Lemaitre a quitté la compétition au stade des demi-finales sur 200 m (20’’34, +0,4m/s).

pekin

La Perf’
Une Tavernier record

Le concours de rêve. Un premier essai à 74,39 m à 9h30 du matin, bien plus loin que la performance demandée pour aller directement en finale (72,50 m). Un jet, surtout, synonyme de record de France espoirs (ancien record : 74,05 m), à seulement vingt-sept centimètres de la meilleure marque nationale de tous les temps de Manuela Montebrun. Et puis Alexandra Tavernier a quitté l’aire de lancers, presque main dans la main avec la recordwoman du monde Anita Wlodarczyk, également qualifiée grâce à son premier jet. « Etre qualifiée dès le premier essai et faire copine-copine avec Wlodarczyk, ça me va, sourit la championne d’Europe espoirs. J’ai mis un petit coup de stress à tout le monde. Je suis contente. » Vu de l’extérieur, ça avait l’air facile. Mais en fait, pas du tout : « J’ai eu la trouille car j’ai fait un échauffement déplorable, confie l’Annecienne. Je me suis même demandé si j’allais réussir à lancer normalement. Heureusement, les bases sont revenues vite avec la pression. » En délicatesse avec son « départ » ces derniers temps, Alexandra a réalisé un jet techniquement abouti, même en l’absence de son coach, Walter Ciofani, retenu en France pour des raisons familiales. Impressionnante de maturité, la lanceuse de seulement vingt-et-un ans aura une belle carte à jouer en finale, demain soir. La Slovaque Martina Hrasnova, troisième aux bilans mondiaux, a quitté la compétition dès ce matin. Deuxième des qualifications, Alexandra Tavernier peut y croire : « Si ça veut bien jouer, pourquoi pas ! De toute façon, je ne suis pas venue à Pékin pour regarder les autres monter à ma place sur le podium. »

Article FFA

Les commentaires sont fermés.