La tournée des Tavernier

Le marteau a été le roi de la première journée avec le sacre familial des Tavernier, Alexandra et Hugo.

L’Indre n’est pas à proprement parler un terroir d’athlétisme, encore moins de lancers longs, et ces championnats de France desdites disciplines sont là pour l’attester car vierges du moindre local de l’étape. Mais le département et le stade de la Margotière de Châteauroux en sont au moins leur terre d’asile et l’assurance de voir des pointures de standing international à l’œuvre.

Alexandra Tavernier (Annecy)  a vampirisé le concours des seniors féminines avec un jet référence à 67,76 m, plus de sept mètres de mieux que sa dauphine, Lorelei Taillandier (Yonne AC), un gouffre à ce niveau.

 

« C’est dommage de ne pas avoir plus de concurrence sur le plan national, car cela stimule et permet de repousser ses limites », a d’ailleurs regretté celle qui, à 23 ans, a décroché à Châteauroux son septième sacre national d’affilée ! « C’est mon deuxième titre chez les seniors après en avoir remporté deux en juniors et trois en espoirs, a-t-elle précisé. Même si les championnats de France me servent essentiellement de préparation pour la suite de la saison internationale, cela reste un titre que je ne veux pas brader, cela fait toujours plaisir. »

 

Un plaisir décuplé par la performance de son petit frère, Hugo (17 ans), sacré lui aussi, chez les juniors. « Je n’ai pas réalisé un concours exceptionnel mais j’ai réussi le bon jet (64,94 m) qui m’a permis d’être champion de France, a-t-il déclaré. J’avais les 70 m dans les pattes je pense, mais je ne vais pas bouder mon plaisir. Je courais après ce titre national après avoir été deuxième et battu au dernier jet l’année dernière, et en plus je gagne le même jour que ma grande sœur. »

« C’est la suprématie des Tavernier, en somme », rigolait Alexandra, 11e des derniers jeux Olympiques à Rio.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.