Rio passe par Lannion !

À quelques jours du début des Jeux Olympiques, l’Iséroise Mélina Robert-Michon et la Haut-Savoyarde Alexandra Tavernier peaufinent les derniers réglages en stage à Lannion (Côtes-d’Armor). Ambiance détendue, mais studieuse.

melina-robert-michon-repete-ses-gammes-avant-rio-photo-le-dl-1469629613

Une partie de l’histoire des JO de Rio s’écrit déjà en Bretagne pour les lanceuses de l’équipe de France. Les discoboles Mélina Robert-Michon et Pauline Pousse ont rejoint Alexandra Tavernier (marteau) à Lannion pour un stage terminal de préparation débuté le mercredi 20 juillet. Les trois athlètes ne chôment pas : séances matin et après-midi, entrecoupées de quelques moments pour s’aérer la tête et contempler les superbes paysages et plages des alentours.

alexandra-tavernier-sur-une-aire-de-lancer-qu-elle-connait-bien-puisque-la-haut-savoyarde-s-entraine-toute-l-annee-a-lannion-photo-le-dl-1469629613« C’est plus sympa d’être ensemble. A cette période, je suis seule sur le stade pour m’entraîner car tout le monde est en vacances… D’habitude, j’allais à Aix-les-Bains pour voir un peu de monde avec Christophe (Lemaitre) ou Pierre-Alexis (Pessonneaux), mais là, on a pu organiser ça entre lanceuses. C’est top ! », confie Mélina Robert-Michon, qui disputera à Rio ses cinquièmes Jeux Olympiques. Un record pour une athlète. « Ça fait du bien de quitter le train-train de Lyon (où elle vit). Ici, on est tranquille et on ne peut penser qu’à l’entraînement », ajoute Serge Debié, son entraîneur de toujours.

pauline-pousse-vice-championne-de-france-du-disque-prepare-egalement-les-jeux-de-rio-photo-le-dl-1469629613

Ce stage est un peu moins dépaysant pour Alexandra Tavernier, puisque la lanceuse de marteau haut-savoyarde est installée à Lannion depuis le début d’année. La 3e des derniers Mondiaux à Pékin a rejoint en Bretagne son coach Gilles Dupray, également manager des lancers en équipe de France et toujours recordman de France du marteau (82,38 m). « Il y a tout ce qu’il faut pour bien s’entraîner ici. Je me sens plus sereine avec les filles. La compétition approche et l’excitation monte petit à petit », partage la native d’Annecy, après avoir signé quelques autographes et posé pour des photos avec plusieurs spectateurs intrigués par la présence des championnes.

Dernière arrivée en équipe de France, Pauline Pousse affiche un large sourire depuis qu’elle a réalisé les minima pour Rio lors des championnats de France à Angers (25 juin). « Je me sens bien. Je suis juste heureuse. Mélina et Alexandra, je les connais depuis longtemps, donc je les vois plus comme des copines d’entraînement que des médaillées mondiales », partage la discobole parisienne, coachée par Patrick Malliet et 8e du dernier Euro à Amsterdam.

Les trois lanceuses et leurs entraîneurs vont quitter Lannion ce samedi avant de décoller pour le Brésil et Sao Paulo, où un dernier stage les attends avec tous les membres de l’équipe de France d’athlétisme. Ensuite, ce sera direction Rio, pour le grand bain olympique.

 

Thimoté Garcin

Les commentaires sont fermés.